Seth Kikuni, candidat malheureux à l’élection présidentielle du 30 décembre 2018 a, au cours d’une interview accordée à 7SUR7.CD, sévèrement critiqué la prise de position de certains cadres du PPRD considérant Joseph Kabila, président du Parti, comme candidat éligible à la prochaine élection présidentielle.

D’après lui, c’est “un aveu d’impuissance” qui révèle à la face du monde que la famille politique du sénateur à vie Kabila ne peut exister sans lui.

“Le PPRD est très conscient de ce que la loi dit, l’article 108 de la constitution, revient pour le fait que Kabila peut se faire représenter, c’est un aveu d’impuissance. Ils sont conscients qu’ils sont impuissants et qu’ils ne peuvent rien faire sans Kabila”, a dit Seth Kikuni.

Il fustige également ce qu’il considère comme une propension de déification de Joseph Kabila dans le chef des personnalités du PPRD.

“Les gens du PPRD manquent des normes et considèrent Kabila comme un demi-dieu. Shadary l’a dit dans son discours. Il n’a pas dit que Kabila dirige le gouvernement, il a dit qu’il est le propriétaire de l’État. C’est une phrase très grave en sciences politiques et dans un lieu public. On ne peut pas associer l’existence de l’État à un individu. Ces gens là considèrent Kabila comme un demi-dieu. S’ils le considéraient comme un être humain, ils n’allaient pas tenir ces propos”, s’indigne-t-il.

Au delà du fait, selon Seth Kikuni, que l’ex chef de l’État est bloqué par la constitution, son règne de 18 ans au pouvoir qui n’a pas apporté des progrès à la RDC joue en sa défaveur.

À en croire Néhémie Mwilanyi, cadre du PPRD et coordonnateur du FCC, aucun obstacle constitutionnelle ou institutionnelle voire politique ne pourrait empêcher Joseph Kabila de postuler à l’élection présidentielle de 2023.

Merveil Molo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici