Écoutez cet article

Alors que une partie de l’opposition et certaines organisations suggèrent un recomptage des voix de la présidentielle du 30 décembre, le gouvernement congolais ne reconnaît qu’à la seule cour constitutionnelle le droit d’en décider.

« Le recomptage des voix est une technique de vérification. Seul le juge dans sa compétence et sa souveraineté peut décidre », a dit à Desk Eco, Lambert Mende, ministre de la communication et des médias, porte-parole du Gouvernement.

Même son de cloche de la part du camp Félix Tshisekedi.

« L’UDPS acceptera si c’est une demande qui est faite par la Cour Constitutionnelle. Il y a des institutions dans notre République, il est temps que nous commençons à les respecter », a dit Vidiye Tshimanga, porte-parole de Félix Tshisekedi, au cours d’un échange avec quelques médias.

Stanis Bujakera Tshiamala

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici