L’annonce a été faite hier jeudi 1er octobre par le porte-parole du coordonnateur de cette plateforme de l’opposition, Steve Kivwata. Martin Fayulu devra patienter encore avant de prendre les commandes de la coalition.

Dans un communiqué de presse daté du 1er octobre, et signé par le Porte-parole du Coordonnateur de LAMUKA, Steve Kivwata, la coordination du présidium renvoie à nouveau la passation des pouvoirs entre le coordonnateur sortant, Adolphe Muzito et le Coordonnateur entrant, Martin Fayulu. Cette remise et reprise était prévue hier jeudi à 12h30?, au siège de Nouvel Élan, la formation politique chère à l’ancien Premier ministre Muzito.

“Nous portons à la connaissance du public que, suite à la demande formulée par deux leaders du Présidium, en l’occurrence messieurs Jean-Pierre Bemba et Moise Katumbi, de rediscuter deux points fondamentaux du Communiqué final, la passation des pouvoirs entre le Coordonnateur sortant, Muzito et le Coordonnateur entrant, Martin Fayulu, est reportée à une date qui vous sera communiquée ultérieurement “, écrit Steve Kivwata.

Cette remise et reprise se prépare dans un contexte où Moïse Katumbi et Jean Pierre Bemba paraissent prendre leurs distances du duo Muzito-Fayulu qui incarne encore la vision de Lamuka.

Selon des sources, la coalition Lamuka a revisité sa convention et le nouveau coordonnateur aura un bail de six mois et non plus trois comme le prévoyait l’ancien pacte.

Le passage de témoin entre le leader de Nouvel Elan et celui de l’EciDé (Engagement pour la citoyenneté et le développement) était attendu pour mettre fin aux spéculations en tous genres charriés par des réseaux sociaux.

Hélas, cette passation du pouvoir, prévue le 19 septembre dernier, a été reportée. Des divergences persisteraient, selon les mêmes sources, entre les tenants de la thèse radicale et les partisans de l’opposition républicaine.

Le mandat d’Adolphe Muzito à la coordination rotative de Lamuka a échu fin février dernier, après sa prise de fonction fin 2019. L’ancien Premier ministre avait pour entre autres missions de préserver l’unité de la coalition après le départ de deux sociétaire de la plateforme : Mbusa Nyamwisi, qui a rallié le pouvoir incarné par FATSHI, et Freddy Matungulu, devenu administrateur à la BAD, Banque africaine de développement.
Conformément aux articles 7 et 11 de la Convention de Lamuka, une réunion des animateurs de la cellule politique s’était tenue du 14 au 18 septembre dernier.

Et selon toute vraisemblance, c’est au niveau de la cellule politique qui a mission de préparer les dossiers à traiter par les quatre leaders de la Plateforme politique, que la machine coincerait. C’est à ce niveau qu’il y aurait des points de vue qui divergent sur le contenu de la déclaration devant sanctionner cette remise et reprise. Les violons semblent ne pas s’accorder au niveau de quatre leaders qui examineraient encore ladite déclaration finale.

Le tandem Muzito-Fayulu constitue l’aile dure de Lamuka, alors que le duo Katumbi-Bemba est pro opposition ” républicaine ” mais ” exigeante.”

Il sied de signaler que ce sera pour la première fois que Martin Fayulu occupe la coordination de cette plateforme de l’opposition.

Didier KEBONGO
Forum des as

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici