Ecoutez cet article

À travers une correspondance datée du 17 septembre 2021, la plateforme politique LAMUKA, via les secrétaires généraux du parti Nouvel Elan, Blanchard Mongomba et du parti Engagement pour la Citoyenneté et le développement (ECIDé), Devos Kitoko, viennent de saisir officiellement le gouverneur de la ville de Kinshasa au sujet de l’organisation de leur marche prévue le 29 septembre prochain.

Ces formations politiques soulignent, dans cette lettre, que l’objectif de la marche est de réclamer la dépolitisation de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) et la tenue des élections de 2023 dans le délai constitutionnel.

« Nous venons par la présente vous informer, conformément à l’article 26 de la constitution, de l’organisation par le Nouvel Élan et l’ECIDé, partis politiques membres de la coalition LAMUKA ainsi que les partis politiques et forces sociales acquises au changement, d’une marche pacifique le mercredi 29 septembre 2021 pour réclamer la dépolitisation de la CENI, exiger le respect du délai constitutionnel de la tenue des élections en 2023 et combattre la planification de la fraude électorale », peut-on lire dans cette correspondance.

Par ailleurs, la plateforme LAMUKA indique que sa marche, qui se déroulera dans le respect des gestes barrières, partira du quartier 3, dans la commune de Masina, pour déboucher au Palais du peuple à Lingwala dans la capitale Congolaise.

Pour rappel, la marche du 15 septembre organisée par LAMUKA a été dispersée par la police. Cette plateforme n’avait pas obtenu le quitus du gouverneur de la ville de Kinshasa qui avait préféré décaler cette manifestation à la date du 17 septembre, notamment à cause de la rentrée parlementaire qui a eu lieu le même jour.

Yannick Ekutshu
Actu30

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici