Ecoutez cet article

Premier déplacement en dehors des frontières ivoiriennes pour l’ex-président ivoirien Laurent Gbagbo rentré en Côte d’Ivoire le 17 juin dernier, après dix années passées à la CPI. Il est arrivé à Kinshasa, vendredi 2 juillet en début de soirée. Un voyage discret : aucune image de son arrivée n’a fuité sur les réseaux sociaux. Le séjour de Gbagbo en RDC répond à l’invitation de Jean-Pierre Bemba.

Une voiture au milieu d’un cortège aux environs de 17h, heure locale : à Kinshasa, Laurent Gbagbo a eu droit aux privilèges protocolaires liés à son rang d’ancien chef d’Etat.

Plusieurs heures après son arrivée, aucune information publique sur sa présence n’était communiquée. Cette visite est privée, et Jean-Pierre Bemba, qui l’a invité, se veut très discret sur le contour de ce déplacement. Il serait accompagné de sa seconde épouse Nady Bamba, de son médecin personnel et de son directeur de cabinet.

Ce que l’on sait est que l’ancien dirigeant a passé sa première nuit en RDC dans un hôtel du centre-ville, et qu’il s’est entretenu avec l’ancien vice-président congolais. Les deux hommes se sont connus dans des circonstances bien particulières.

Laurent Gbagbo est venu honorer son ancien codétenu à la CPI, en participant au mariage de son fils prévu à Kinshasa ce week-end. Ils ont passé chacun 10 ans dans les geôles de la Cour, où ils ont tissé des liens forts. Un an après la libération de Bemba en 2018, Laurent Gbagbo a, lui aussi, été acquitté.

Selon un communiqué du cabinet de l’ex-président publié mercredi, il devrait rentrer en Côte d’Ivoire le 8 juillet prochain.

Aucun entretien avec le président Félix Tshisekedi n’est officiellement prévu.

RFI

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici