Ecoutez cet article

L’église catholique vient de mettre une croix sur la vérité des urnes.

Au cours d’un point de presse ce mardi 12 novembre 2019, le cardinal Fridolin Ambongo a demandé à Martin Fayulu de tourner la page de la vérité des urnes.

Pour ce prince de l’église catholique, la situation a évolué. Il ne faut pas toujours revenir dans le passé avec l’histoire des urnes.

Mgr Ambongo encourage toutefois Martin Fayulu dans son initiative de proposer un plan de sortie de crise.

L’église ne peut qu’encourager le dialogue pour résoudre toute crise.

Célébrant, lundi 11 novembre 2019, l’an un de sa désignation comme candidat commun de l’opposition à Genève (Suisse), Martin Fayulu appelait le peuple à la poursuite du combat pour la vérité des urnes afin qu’il lui soit restauré son statut de souverain primaire.

Dans un autre registre, Mgr Ambongo a interpellé le gouvernement pour prendre ses responsabilités en vue de soutenir la gratuité de l’enseignement.

Le salaire payé par le gouvernement ne doit pas être inférieur à celui payé par les parents pour que la gratuité ne puisse pas porter un coup fatal sur le niveau de l’enseignement.

Eric Wemba
MCP

DiaspoRDC TV

1 COMMENTAIRE

  1. La paie des enseignants est graduelle. Le Cardinal devra penser au budget national et surtout se demander quels sont les enfants qui étudiaient ? L’église devrait soutenir la gratuité et aidait l’état à faire mieux. Quand au dialogue, le peuple n’en voit pas d’opportunité. Fayulu n’a qu’à préparer le scrutin de 2023.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici