Ecoutez cet article

Notable de la province du Nord-Kivu, le député honoraire Ernest Kyaviro désapprouve les propos de Joseph Kabila sur l’attaque de sa résidence fin 2017 à Musienene.

Ernest Kyaviro qualifie de «racistes» les déclarations de Joseph Kabila qui accusent la communauté Nande d’être à la base de l’attaque de sa propriété par des hommes armés à Musienene, 17 kilomètres au sud de la ville de Butembo.

«Il est extrêmement décevant qu’un président de la République tienne des propos tribalistes comme notre chef, Joseph Kabila l’a fait avec les Nande. Chose grave, il a imputé l’attaque de sa résidence à une communauté Nande comptant plusieurs millions d’individus en violation de la constitution qui stipule le caractère individuel de l’infraction. Plus grave encore, il a tenu des propos tribalistes et évoquant l’éventualité pour les autres de s’attaquer aussi aux Nande. Pour nous, ces propos ne sont rien d’autre qu’une stigmatisation dont nous tirerons toutes les conséquences. Il sera responsable de toutes les conséquences de ses propos», a dit Ernest Kyaviro dans une déclaration ce jeudi 19 avril 2018 à ACTUALITE.CD.

Mercredi, certains députés du Nord-Kivu, en majorité de l’opposition ont également qualifié les propos du chef de l’Etat «d’amalgame éthniciste».

Lors d’une réunion avec les élus de sa famille politique, Joseph Kabila avait implicitement tenu les Nande comme responsables de l’attaque de sa résidence à Musienene.

Stanys Bujakera Tshiamala

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici