Ecoutez cet article

Décidément, pas un seul centimètre ne va être cédé à la famille de Joseph Kabila, qui assiste désormais de manière impuissante, à la succession des événements annonçant sa fin. Après la rupture de la coalition FCC-CACH, par le président de la République, l’optimisme était encore visible dans la Kabilie, mais cette sérénité a disparu. Le FCC et ses membres se comportent désormais comme des vrais opposants, comme s’ils y étaient depuis un moment.

C’était le scénario le moins envisageable ! La chute du FCC, son basculement vers l’opposition… Pourtant, dans les faits et gestes, rien ne cache plus rien. Les camarades de Néhémie Mwilanya sont en difficulté et ne contrôlent plus grand chose, en dehors de la primature et du sénat, mais pour combien de temps ?

À l’assemblée nationale, tout joue contre le Front Commun pour le Congo. Jeanine Mabunda et son bureau déchus, un bureau d’âge installé aux forceps. Une session extraordinaire convoquée sous tension. La session a, à l’ordre des matières à traiter ; le contrôle parlementaire. Les députés FCC se sont insurgés de vive voix contre, mais pas entendu, le train passe très, on a presqu’envie de dire, le train de l’union sacrée à laquelle appartient le bureau d’âge, ne recule devant rien.

Le premier ministre sera bel et bien attaqué. Une motion de censure a été déposée contre lui ce vendredi. Les députés de sa famille politique plongés dans une colère rimant avec le désespoir ont claqué la porte. Cela n’a pas empêché le bureau de poursuivre son travail sans désemparer. Partira ou ne partira pas ? Ilunkamba est certainement sur le chemin du départ. 301 députés ont signé la motion qui le vise, à moins d’un miracle, pour qu’il reste en fonction.

L’union sacrée que prône Félix Tshisekedi, a damé des pions à la méga plate-forme politique du pays et en si peu de temps, le FCC semble avoir perdu de son piquant. Plus de déclarations tapageuses, des menaces de déstabilisation du pays de destitution du chef de l’État, tout est allé très vite, et ce n’est peut-être pas encore la fin du conte.

congoactu

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici