Ecoutez cet article

Le Front Commun pour le Congo (FCC) à travers sa conférence des présidents a communiqué au sujet de l’actualité qui se colle à son allié UDPS.

La famille politique de Joseph Kabila dit avoir suivi avec « étonnement l’information faisant état de l’existence attestée des bases abritant des milices se revendiquant de l’UDPS », à Kingabwa (Kinshasa).

Le FCC parle d’une similitude observée entre les activités menées par « ces groupes des hors-la-loi identifiées également à Kasumbalesa ». La plateforme exprime ainsi « sa vive préoccupation de voir ces milices urbaines se multiplier d’autant qu’elles portent directement atteinte à l’Etat de droit, à la démocratie et à la sécurité des biens et des personnes ».

Le camp Kabila exige qu’une enquête minutieuse et approfondie soit menée, et « que la justice militaire se saisisse, en procédure de flagrance, de ces cas graves d’atteintes à la paix et à la sécurité nationales afin d’identifier les commanditaires, et de leur infliger les sanctions les plus sévères ».

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici