Ecoutez cet article

Dans un communiqué daté du 07 avril 2019, le Front Commun pour le Congo, “FCC”, a salué la première visite de travail aux USA du président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo ainsi que les perspectives de coopération et de développement entre la RDC et les États-Unis d’Amérique qui en découlent.

Cependant, la plateforme de gouvernement dont l’autorité morale est l’ancien président Joseph Kabila Kabange, regrette la teneur de certains propos “militants”, tenus par le chef de l’État, sollicitant l’appui d’une puissance étrangère pour “déboulonner le système dictatorial en RDC”.

Pour les 18 chefs de regroupements politiques du Front Commun pour le Congo signataires de ce communiqué, cette déclaration de Félix Tshisekedi remet en cause l’héritage démocratique ancré en RDC depuis 2006 et qui s’est traduit par la première alternance pacifique et civilisée du pouvoir à la magistrature suprême dont l’actuel chef de l’État est bénéficiaire.

“Le Front Commun pour le Congo regrette par ailleurs l’approche tendancieuse visant à instrumentaliser les valeurs républicaines telles la lutte contre la corruption et autres anti-valeurs, en tentant de s’approprier le monopole de leur promotion et de leur préservation, alors qu’elles sont partagées par le FCC, depuis l’avènement de la révolution du 17 mai 1997”, lit-on dans ce communiqué.

Dans la foulée, le Front Commun pour le Congo rappelle que c’est grâce à Joseph Kabila Kabange que le taux d’inflation est passé de 3 à 1 chiffre entre 2001 et 2018 et le stock de la dette de 12 milliards à près de 6 milliards pendant que les réserves internationales de change passaient de 26 millions USD à près d’un milliard USD.

C’est dans ce cadre que le Front Commun pour le Congo en appelle solennellement et publiquement à une attitude constructive et non conflictogène de tous pour qu’ensemble, la RDC soit hissée à la hauteur des attentes réelles de la population.

“Demande au président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo en sa qualité de garant du bon fonctionnement des institutions de mettre tout en œuvre pour que toutes les institutions constitutionnelles nationales et provinciales soient installées et qu’elles deviennent opérationnelles dans l’harmonie”, poursuit le communiqué.

En définitive, le Front Commun pour le Congo dit réitérer son engagement à contribuer à la bonne marche de la coalition FCC-CACH gage de la stabilité et du développement de la République Démocratique du Congo.

Pour rappel, lors de son séjour de travail aux États-Unis d’Amérique, Félix Tshisekedi avait déclaré qu’il était venu pour déboulonner le système dictatorial installé en RD Congo.

Jephté Kitsita

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici