Ecoutez cet article

Le Front commun pour le Congo (FCC), plate-forme de Joseph Kabila, remporte 17 provinces contre une pour CACH de Félix Tshisekedi et une pour Lamuka de Martin Fayulu à l’issue des élections des gouverneurs et vice-gouverneurs organisées ce mercredi 10 avril dans 22 sur 26 provinces de la RDC.

Pour le Sankuru, le Conseil d’État a, dans un communiqué officiel, « ordonné la suspension de l’élection de gouverneur et vice-gouverneur de la province du Sankuru jusqu’à l’exécution de l’arrêt sous REA 002 dans la cause ayant opposé Monsieur Joseph Stéphane Mukumadi à Alliance politique CCU et alliés rendu par le Conseil d’État, section du contentieux dans la chambre des élections, des formations politiques, des organisations professionnelles ».

Au Sud-Ubangi, l’élection du gouverneur et de son vice-gouverneur a été suspendue parce que « la candidature de l’actuel gouverneur n’a pas été validée ».

Les élections au Maï-Ndombe et Nord-Kivu seront organisées ultérieurement.

Colère de l’UDPS

« Je m’interroge sur le sens de notre coalition. Les amis du FCC s’accaparent tous les postes. C’est quoi cette coalition lorsque vous avez des partenaires que vous ne savez pas respecter », s’exclame, sur Top Congo FM, Me Peter Kazadi, député provincial de l’UDPS, dont le candidat à Kinshasa n’a été voté que par ses 12 députés alors que le parti est en coalition avec le FCC.

Péter Kazadi signale même que « les discussions avec les partenaires du FCC se sont poursuivies jusqu’à 1 heure du matin ce mercredi. Mais les amis du FCC ont estimé qu’ils ont une majorité confortable pour ravir toutes les provinces ».

Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici