La conférence des présidents du Front Commun pour le Congo, (FCC), a annoncé mardi dernier l’organisation d’une marche ce jeudi à Kinshasa, la capitale de la République Démocratique du Congo.

Selon cette plateforme de gouvernement dont l’autorité morale est l’ancien président Joseph Kabila, cette marche aura notamment pour but d’exiger le respect de la Constitution.

“Le FCC a l’honneur d’annoncer l’organisation de la marche ce 23 juillet 2020. Cette marche a pour but de respecter la Constitution, l’unité nationale, la cohésion nationale, la solidarité des peuples et la paix sociale”, a déclaré Alphonse Ngoyi Kasanji qui a lu la déclaration.

Le même mardi, le FCC dont le coordonnateur est le député national Néhémie Mwilanya, a dénoncé la violation intentionnelle de la Constitution à travers les récentes mises en places effectuées dans l’armée et la magistrature par le président de la République Félix Antoine Tshisekedi Tshilombo.

Selon cette plateforme, l’intérim du vice-premier ministre de l’intérieur qui a contresigné les ordonnances présidentielles, se limitait au traitement des affaires courantes et non à la signature des actes de haute portée juridique, tels que les nominations.

Tout en réitérant son soutien au premier ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba, le FCC a encouragé ce dernier à rencontrer le plus vite possible, le chef de l’État pour tirer au clair la “grave situation déplorée”.

Il sied de préciser par ailleurs que l’état d’urgence sanitaire décrété par le président Tshisekedi, qui interdisait notamment les rassemblements de plus de 20 personnes sur l’ensemble du territoire national, a pris fin mardi dernier.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici