Ecoutez cet article

Le porte-parole de l’Ecc, Erick Nsenga a au cours d’une conférence de presse conjointe avec le porte-parole de la conférence épiscopale nationale du Conco (cenco), tenue ce lundi 02 août au centre interdiocésain, estimé que l’assemblée nationale ne pouvait pas recevoir le document signé par les confessions religieuses, d’autant plus que cela ne porte guère la signature de l’Ecc et de la Cenco.

A en croire, le porte-parole de l’Ecc, le document déposé à l’assemblée nationale par les représentants des 6 confessions religieuses ne peut pas être considéré comme un PV, dès lorsqu’un PV relève d’une procédure juridique et tient compte de la qualité de celui qui établit et qui le signe.

A cet effet, il est aberrant de recevoir un document d’une composante dont la signature du président de cette plateforme ne fait pas mention précise Erick Nsenga. Pour lui, au départ, toutes les communications se passaient qu’entre les 2 présidents, c’est-à-dire Marcelin Utembi et Christophe Mboso. D’où, il appelle le bureau de l’Assemblée nationale à la raison, question de ne pas favoriser la crise électorale à laquelle la RDC a fait face durant les 3 dernières échéances électorales.

Guy Yuma
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici