Ecoutez cet article

La cheffe de la MONUSCO, Mme Leila Zerrougui a estimé, en ce qui concerne le changement au niveau de l’Assemblée nationale, qu’il appartient aux Congolais de décider de la façon de gérer leurs institutions.

La seule chose qui nous préoccupe, a-t-elle dit, est de s’assurer que cette situation ne perdure pas.

Elle l’a dit ce mercredi 9 décembre, à l’issue de sa rencontre avec le Président Félix Tshisekedi à Kinshasa.

Elle a émis les vœux de voir la situation politique actuelle se stabiliser.

« Les deux partenaires ne sont pas des ennemis mais des adversaires ; la violence doit être bannie », a déclaré la patronne de la MONUSCO.

Mme Leila Zerrougui a aussi fait savoir au chef de l’Etat la décision du Conseil de sécurité de l’ONU de renouveler le mandat de la MONUSCO avant le 20 décembre courant.

Leur échange a aussi tourné autour du nouveau format des effectifs des casques bleus de la MONUSCO.

La représentante spéciale du Secrétaire général des Nations-Unies en RDC a rappelé les défis majeurs qui attendent la RDC notamment la gestion de la pandémie de Covid- 19.

Radio Okapi

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici