Ecoutez cet article

Après un long moment d’absence, le meilleur joueur africain évoluant dans le championnat français est de retour en sélection. Une présence qui peut bien pousser le sélectionneur national à changer sa stratégie tactique.

Avec le retour en sélection de Dieumerci Mbokani, Hector Cuper a adopté le 4-4-2 pour l’associer à Cédric Bakambu à la pointe de l’attaque. Avec le retour de Gaël Kakuta, le technicien argentin va-t-il revoir ses plans tactiques ?

S’il est vrai que le meneur de jeu lensois peut aussi s’adapter à un système de 4-4-2 dans un rôle de milieu excentré, ses prestations en club prouvent qu’il est plus à l’aise dans une position de milieu libre qui apporte de l’animation sur toute la largeur du terrain.

C’est d’ailleurs ce qui lui a permis de briller la saison dernière en Ligue I, au point de rafler le prix Marc-Vivien Foe, récompensant le meilleur joueur africain évoluant dans le championnat français.

Autre handicap, Gaël Kakuta n’a plus cette vitesse et force de percussion connue de lui lors de ses débuts à Chelsea pour occuper le couloir dans un système de 4-4-2.

Pour le placer dans un confort, Cuper peut-il revenir au traditionnel 4-3-3 en laissant sur le banc un avant-centre ou en faisant jouer Bakambu sur l’aile ? Tout va se confirmer ce jeudi à Dar-es-Salem. Un 3-5-2 n’est pas aussi à écarter malgré qu’il ne soit pas aussi prudent d’essayer un système aussi complexe dans un match décisif.

Reste aussi à confirmer si dès son retour, Kakuta sera titularisé dans un match où la victoire est presque obligatoire pour la RDC.

Socrate Nsimba

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici