Ecoutez cet article

La réunion des députés de l’Union Sacrée convoquée ce lundi 11 octobre 2021 s’est terminée « en queue de poisson » à l’Hôtel du Fleuve à Kinshasa, capitale de la République Démocratique du Congo.

Plusieurs sources crédibles rapportent que les discussions ont porté autour de l’interpellation du ministre Augustin Kibassa au sujet du dossier de Registre des Appareils Mobiles (RAM).

Malgré la présence du premier ministre et le discours de Jean-Marc Kabund de l’UDPS-Tshisekedi et du président de l’Assemblée nationale Mboso Nkodia, aucun compromis n’a été trouvé dans la salle .

« Nous avons catégoriquement refusé à cautionner la taxe RAM. Il n y’a eu aucun compromis jusqu’aux heures tardives de la réunion. Que le ministre Kibassa vienne s’expliquer à la plénière, pas question de mot d’ordre de Kabund ou de Mboso » rapporte un participant à AFRICA24SUR24.NET

Signalons que le ministre des Postes, Télécommunication et Nouvelle Technologie de l’Information et de la Communication (PTNTIC) Augustin Kibassa et Katende, président du collège des conseillers de l’Autorité de Régulation de Poste et des Télécommunication du Congo (ARPTC) ont été associés à cette rencontre.

Le dossier RAM a mis en ébullition l’hémicycle de l’Assemblée nationale. Plusieurs députés sont unanimes qu’il faut supprimer cette taxe qui, selon eux , appauvrit davantage la population.

A la dernière plénière, le ministre Kibassa s’est même dit « choqué » parce que les élus l’ont qualifié tout au long de la plénière « d’escroc, de voleur ».

Depuis cette plénière, le bureau de l’Assemblée nationale n’a pas toujours aligné la question à l’ordre du jour pour permettre au Ministre des PTNTIC de revenir pour répondre aux préoccupations de la représentation nationale.

Abed Masiri
Africa 24 sur 24

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici