Les électeurs qui se sont enrôlés plus d’une fois seront poursuivis en justice (Nangaa)

Ecoutez cet article

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a annoncé ce vendredi que les électeurs enrôlés plus d’une fois dans la base de données devraient être poursuivis en justice.

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) a dévoilé ce vendredi à Kinshasa le rapport de l’audit du fichier électoral, confirmant un nombre impressionnant des doublons et mineurs, conformément aux annonces de POLITICO.CD depuis hier.

Prenant la parole devant la presse au siège de la CENI à Kinshasa, Corneille Nangaa a noté qu’au 31 décembre 2018, la CENI a comptabilisé 46.542.289 inscrits dans sa base des données d’électeurs.

« Après dispositif technique informatique de traitement et de détection biométrique, dit-il, 5.381.763 ont été radiés. 5.381.763 doublons, 902.290 mineurs. Au final 40.287.387 électeurs ont été validés« , confirme le président de la CENI.

Outre des cadres politiques qui sont cités parmi les responsables de cette situation, le président de la CENI fait également savoir, dans son discours inscrit dans le document de présentation de ce rapport, que les électeurs qui se sont enrôlés plus d’une fois sont identifiés et devraient être poursuivis.

« Pour les électeurs qui se sont hasardés à s’enrôler plus d’une fois dans le même centre ou dans plusieurs centres, leurs noms ont été classés sur la liste des doublons radiés ou des mineurs radiés et seront transmis aux Parquets pour poursuites judiciaires subséquentes« , a-t-il affirmé.

politico

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici