Ecoutez cet article

La localité de Bunagana, dans le territoire de Rutshuru, est toujours sous contrôle des Forces armées de la RDC, a confirmé hier dimanche 12 juin le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2/Nord-Kivu, le Lieutenant-colonel Njike Kaiko. Les forces loyalistes ont contenu une nouvelle attaque du M23 contre leurs positions à Bigega 1 et 2 près de Bunagana, Premidis et Bugusa.

Dans un communiqué officiel signé par le porte-parole du Gouverneur du Nord-Kivu, le Général de Brigade Ekenge Bomusa Efomi Sylvain, parvenu à « Forum des As« , les forces régulières notent que l’objectif du M23 était d’occuper la cité de Bunagana afin d’asphyxier la ville de Goma et mettre la pression sur le Gouvernement.

« L’objectif poursuivi par le Rwanda est d’occuper BUNAGANA pour non seulement asphyxier la ville de Goma, mais aussi faire pression sur le Gouvernement congolais. Malheureusement pour le Rwanda et ses terroristes du M23, ils ont trouvé en face les FARDC, prêtes et déterminées à sauvegarder l’intégrité du territoire national et à barrer la route à ces agresseurs de notre pays. Les Forces loyalistes se sont très bien comportées sur le terrain. Elles ont contenu puis mis en déroute les agresseurs qui, dans leur débandade, ont laissé derrière eux plusieurs morts« , indique le Général Ekenge Bomusa.

Selon toujours ce communiqué, l’Armée a perdu au cours de ces affrontements, le Major Eric Kiraku Mwisa, Officier de sécurité du Général-Major Cirimwami Peter, Commandant du Secteur Opérationnel Sukola 2 Nord-Kivu qui conduit les opérations sur le terrain.

« Il a été tué au champ d’honneur, arme à la main, dans l’embuscade tendue par l’ennemi dans les installations de PREMEDIS, sur la route qui mène vers Bunagana« , précise l’Armée.

Dans ces opérations, dit le communiqué, les FARDC ont bénéficié de l’appui feu aérien de la MONUSCO.

Les forces gouvernementales saluent la population du Nord-Kivu pour » son courage, sa bravoure, son patriotisme sans égal et sa détermination à barrer la route aux terroristes du M23 et leurs soutiens rwandais« .

La cité de Bunagana, à la frontière avec l’Ouganda et également près du Rwanda, présente une « grande » importance stratégique commerciale et militaire. La Direction générale des douanes et accises (DGDA) déclarait il y dix ans, en 2012, que Bunagana permettait de réaliser chaque mois entre 500. 000 et 700. 000 dollars USD de recettes douanières. Selon des sources, dix ans plus tard, les recettes auraient triplé. Ceci explique peut-être cela.

Ci-dessous, l’intégralité du communiqué des FARDC sur les attaques, dimanche 12 juin, de Bunagana et environs.

Didier KEBONGO
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici