Ecoutez cet article

La Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO) se dit consternée par les propos désobligeants du secrétaire général de l’UDPS à l’endroit du cardinal Fridolin Ambongo et du secrétaire général, l’abbé Donatien Nshole, les accusant entre autres de politiser l’Église.

Les prélats catholiques constatent qu’au lendemain de ces propos, ils ont été une fois de plus troublés par les actes de vandalisme, accompagnés des injures macabres, posés à l’archevêché de Kinshasa et à la résidence du cardinal Ambongo par un groupe des jeunes non autrement identifiés qui, dans leur discours ont repris certains propos du secrétaire général de l’Udps.

« Notre peine est d’autant plus grande que tous ces actes manifestent une haine contre l’Eglise catholique. Le cardinal n’a pas pris une position contraire à celle de la CENCO dans le cadre de sa mission pastorale », a indiqué l’abbé Donatien Nshole.

La CENCO rappelle que « ce que le cardinal Ambongo dénonce aujourd’hui, c’est ce que, les cardinaux Malula et Monsegwo ont fait sous les autres régimes ».

Reagan Ndota
Ouragan

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici