Ecoutez cet article

Dans une allocution faite mardi 13 novembre dernier au cours d’une réunion du Conseil de Sécurité de l’ONU sur la situation en République Démocratique du Congo, l’ambassadrice des États-Unis a déclaré qu’il n’y a aucune excuse aujourd’hui pour retarder les élections.

Selon Nikki Haley, depuis deux ans le Conseil de Sécurité ne cesse d’insister sur la nécessité d’élections libres, justes et crédibles le 23 décembre et que toutes les parties savent ce qu’elles doivent faire.

« Le président Kabila comprend son rôle. Le gouvernement de la RDC comprend ce qu’il faut faire. La Commission électorale nationale indépendante a conscience des préparatifs qui doivent être mis en œuvre au cours des six prochaines semaines. Il n’y a aucune excuse à l’échec. Aucune raison de retarder le processus », a-t-elle déclaré.

Selon l’ambassadrice des États-Unis à l’ONU, le monde entier entend voir ce que sera l’héritage du président de la République.

« Il ne reste aux dirigeants de la RDC qu’à faire la preuve de leur volonté de suivre le chemin démocratique qui leur a été tracé. Le monde entier observe pour savoir ce que sera l’héritage du président Kabila », a fait savoir Nikki Haley.

Nikki Haley demande cependant au peuple congolais de continuer à exiger et exercer leur droit à la vie, la liberté et la recherche du bonheur.

Jephté Kitsita

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici