Ecoutez cet article

33 organisations des Droits de l’homme œuvrant pour la promotion des droits individuels viennent de saisir le Procureur Général près la Cour d’appel de Kinshasa/Gombe, pour solliciter l’interpellation immédiate du député provincial Mike Mukebayi, en écrivant et sollicitant au bureau de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa la levée des immunités parlementaires de l’élu de Lingwala, pour des faits infractionnels dont il est accusé.

Dans un document signé par Charles Lwamba, cette coalition de 33 ONGD des droits de l’homme et associations des femmes, estime que la sollicitation de la levée des immunités parlementaires auprès du Bureau de l’Assemblée Provinciale de Kinshasa, permettra de poursuivre le Député Provincial Mike Mukebayi qui s’est illustré depuis un moment selon elle, à vilipender la femme.

Pour ces ONGD, l’interpellation du Procureur Général va sauver l’image de la femme contre les antivaleurs qui considèrent que la femme est une chose qu’on peut balancer de tout sens sans être inquiété.

Pour rappel de faits, quatre plaintes dont celle du gouverneur Gentiny Ngobila ont été déposées et confirmées par la suite contre le député provincial Mike MUKEBAYI au parquet général près la Cour de d’appel de Kinshasa/Gombe par les avocats de la défense du cabinet du gouverneur de la Ville de Kinshasa le vendredi 21 mai 2021.

Parmi les griefs relevés dans les plaintes des membres du cabinet du Gouverneur, il y’a notamment les menaces de mort à l’endroit de Madame Belise Okonda, la Coordinatrice de la cellule de communication et presse du Gouverneur.

Mike Mukebayi aurait taxé l’assistant du Gouverneur Lévi Mpayi de porte malette de l’argent de corruption.

Ces accusations ont été rejetées par l’élu de Lingwala.

Gilbert Ngonga
24h

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici