Ecoutez cet article

A l’heure où l’attention des observateurs reste concentrée sur l’avènement de l’Union Sacrée de la Nation, sur l’ouverture de la session parlementaire de mars ainsi que sur la publication du prochain gouvernement Sama Lukonde, l’Ancien Ministre des relations avec le parlement et Membre de la coalition Lamuka, Lisanga Bonganga, lui, voit une dictature érigeant domicile en République Démocratique du Congo après les déclarations de la direction de communication de la Présidence de la République et du Porte-parole du Chef de l’Etat à l’endroit des Evêques de la CENCO.

«La Dysoc s’oppose farouchement à tout processus qui servirait de prétexte d’instauration d’une nouvelle dictature dans notre pays et à l’inorganisation des élections en 2023, conformément à la Constitution et à la récente déclaration de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) dont elle salue promptement la clairvoyance», a martelé dernièrement Lisanga Bonganga. Poursuivant son désaccord, le Coordonnateur de la Dynamique pour une Sortie de Crise (Dysoc), estime que la problématique du Recensement de la population avant les élections prochaines, est un prétexte pour un éventuel glissement.

Soutenant l’idée de la tenue des élections en 2023 conformément au délai constitutionnel, l’Ancien Ministre ad intérim des sports s’inscrit dans la logique des Evêques Catholiques Membres de la Conférence Episcopale Nationale du Congo (CENCO) et appelle le prochain gouvernement à travailler d’arrache-pied en vue du respect du délai constitutionnel. Par la même occasion, Lisanga Bonganga encourage, d’une part, les princes de l’église catholique à demeurer fidèles à leur mission de veiller au respect du délai constitutionnel, et met en garde, d’autre part, quiconque constituerait un danger pour les prélats catholiques.

Pour ainsi constituer un garde-fou à sa démarche exigeant du Chef de l’Etat le respect du délai constitutionnel, le Coordonnateur de la Dynamique pour une Sortie de Crise (Dysoc), et membre de la coalition Lamuka en appelle à la vigilance et la prudence de la population en vue de l’organisation effective des élections en 2023.

Gloire Mfemfere
La prospérité

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici