Lisanga Bonganga, président de la Dynamique pour une sortie de crise (DYSOC) qui vulgarise le plan de sortie de crise de Martin Fayulu a été reçu par le Chef de l’Église du Christ au Congo (ECC), le Révérend Pasteur Bokundoa ce mardi à Kinshasa.

“Nous résumons notre entretien en 3 points: en premier lieu, les réformes impératives. Nous disons oui à ces réformes, mais le cadre pour nous, c’est en dehors des institutions. Ce n’est qu’après avoir trouvé un consensus en dehors des institutions, que nous allons le ramener dans les institutions”, énonce l’ancien ministre en charge des relations avec le Parlement sous Joseph Kabila et Félix Tshisekedi.

Il distingue ainsi les protagonistes à la crise politique à résorber par consensus : “il y a d’un côté, FCC-CACH (Coalition au pouvoir) et de l’autre la Coalition Lamuka. Ce sont les 2 parties prenantes qui doivent se retrouver avec les hommes d’église pour que nous puissions avoir des discussions apaisées”, lance Lisanga Bonganga.

Situation explosive

“La situation est explosive. Il faut qu’on aille vite. Regardez comment le tribalisme a pris de l’ascenseur, c’est très dangereux”, pointe le vulgarisateur du Plan de sortie de crise du futur coordonnateur de Lamuka, Martin Fayulu.

Auparavant, Lisanga Bonganga s’était entretenu avec le Président de la conférence épiscopale nationale du Congo ( CENCO) Mgr Marcel Utembi, assisté de son secrétaire général Abbé Donatien Nshole.

Lire aussi: RDC : Lisanga Bonganga exhorte les coalitions FCC-CACH et LAMUKA à examiner le plan de sortie de crise de Fayulu(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Éric Lukoki
Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici