Ecoutez cet article

“Lamuka aile Fayulu voit les choses en extrémistes”, déclare l’Abbé Donatien Nshole, dans le magazine FACE-À-FACE de TOP CONGO FM, faisant allusion à la demande de retrait de la nouvelle loi sur l’organisation et le fonctionnement de la Commission électorale nationale indépendante (CENI), faite par l’ancien candidat à la présidence de la République, au motif que celle-ci consacre la politisation de cette institution d’appui à la démocratie.

Le leader de Lamuka était allé jusqu’à convier les Églises catholique et protestante de se retirer du processus de désignation du candidat président de la CENI tant que toutes les parties prenantes ne se seront accordés sur les éléments clés de cette loi.

“Il ne doit pas nous donner un ordre”, s’emporte le secrétaire général de la Conférence épiscopale nationale du Congo (CENCO).

Seulement, pour que ses propos ne prêtent pas à confusion, Abbé Donatien Nshole précise : “je ne donne pas un jugement de valeur, mais le point de vue de Lamuka par rapport à ce processus, nous demandant de ne pas nous engager, serait une décision extrémiste pour nous les religieux”.

Il explique que “pour nous, quand bien même que cette loi ne nous paraît pas satisfaisante, il ne fallait pas bloquer les choses pour ça, c’est pourquoi, nous nous sommes engagés”.

Et de relever : “c’est la preuve qu’on n’est pas là pour bloquer. Il y a des choses qu’on peut récupérer par rapport à la loi électorale”.

Éric Lukoki
Top Congo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici