Ecoutez cet article

L’archevêque métropolitain de Kinshasa, le Cardinal Fridolin Ambongo a, au cours d’une cérémonie de possession canonique du nouvel archevêque métropolitain de la ville de Lubumbashi ce samedi 10 juillet 2021, exprimé son opposition à la proposition de loi Tshiani qui vise à réserver la fonction du Président de la République et autres aux seuls congolais nés de père et de mère congolais. Une proposition de loi déjà déposée à l’Assemblée nationale.

Dans son homélie, le Cardinal Fridolin Ambongo soutient que cette proposition est un instrument d’exclusion qui vise à diviser la Nation.

« Cette proposition apparaît comme un instrument d’exclusion et de division. Je vous invite tous à rester extrêmement vigilants par rapport à toutes ces initiatives dangereuses qui n’ont comme unique mérite de créer la tension au sein du peuple », a-t-il déclaré.

Il sied de signaler que cette proposition initiée par Noël Tshiani, candidat malheureux à la présidentielle de 2018 défraye la chronique congolaise depuis quelques semaines.

Pour le camp de Moïse Katumbi, potentiel candidat aux élections prévues en fin 2023, cette proposition est une insulte à l’endroit de tous les combattants de la liberté, les héros et les martyrs de la démocratie qui se sont sacrifiés pour arracher une alternance démocratique et met à mal l’unité et la cohésion nationales en créant différentes catégories de citoyens au sein d’une même Nation.

Le parti de Moïse Katumbi, Ensemble pour la République a menacé de quitter l’Union Sacrée en cas d’inscription de cette proposition au calendrier de travaux de la chambre basse du Parlement.

Carmel NDEO
Politico

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici