Ecoutez cet article

Porteur de la proposition de loi Tshiani, le député national Nsingi Pululu considère que l’accès à des postes régaliens dont la magistrature suprême en RDC aux seuls nationaux, vaut son pesant d’or en dépit de la dernière prise de position du chef de l’État sur cette question.

En séjour aux États-Unis, le président Tshisekedi, lors d’une interview accordée à un média le week-end dernier, s’est montré dubitatif quant au bien-fondé de cette initiative en affirmant qu’avoir un Congolais de père et de mère aux commandes du pays, n’est pas gage du bien-être social.

Pour le député Nsingi Pululu, le chef de l’État a usé de sa sagesse pour calmer la tension.

« Pour comprendre le chef de l’État aujourd’hui, il faut lire le texte qu’on appelle le faux malade. Notre proposition de loi n’est pas alignée au niveau de l’Assemblée nationale. Si l’on essaie de l’aligner, c’est la tension qui va monter. Le dépôt de cette proposition de loi avait déjà fait monter la tension jusqu’aux extrémités de la terre. Le président de la République a une vision magistrale. Il a agi avec sagesse. Il a estimé que cette proposition de loi n’est pas une priorité. C’est pour éviter la tension au pays. Cette proposition de loi est un penalty. Au moment venu, s’il [le président de la République] trouve que la compétition devient rude, cette proposition de loi sera l’une des cartouches », a-t-il fait savoir ce lundi 27 septembre 2021 à 7SUR7.CD.

S’agissant de la ligne rouge évoquée par Moïse Katumbi à ne pas franchir, N. Pululu a martelé que « le président de la République ne peut pas reculer devant un individu ».

Cet élu a, en outre, renchéri que le sens élevé du patriotisme dont fait montre le chef de l’État vient du fait qu’il est Congolais de père et de mère.

« Pourquoi le président Tshisekedi a le souci que les minerais du Congo profitent au peuple congolais ? S’il n’était pas Congolais de père et de mère, il ne pouvait pas avoir ce sentiment. Je reconnais qu’il y a des Congolais de père et de mère qui se sont mal conduits, mais c’est un problème de leadership. Si tous les leaders se comportaient comme Tshisekedi, vous croyez que les Congolais de père et de mère seraient des voleurs ? », a laissé entendre N. Pululu.

La proposition de loi Tshiani est l’un des sujets brûlants de l’actualité au Congo-Kinshasa. Celle-ci n’a pas été retenue parmi les matières à traiter au cours de cette session de septembre à la chambre basse du Parlement.

Merveil Molo
7sur7

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici