Ecoutez cet article

Alors que les spéculations vont dans tous les sens faisant état de la complicité de l’Assemblée provinciale du Lualaba à la situation Muyej-IGF, Louis Kamwenyi a tenu à lever tout malentendu.

Au cours de la plénière tenue ce lundi 28 juin 2021, revenant sur les propos du député provincial Donat Tshimboj tenu dans une émission diffusée à la radio Top Lualaba ( sa Radio), à la suite d’un huit clos entre les députés et les sénateurs, le président de l’Assemblée provinciale Louis Kamwenyi en a profité pour interpeller l’opinion sur les spéculations dans les réseaux sociaux face à la situation politique de la province.

« Il n’y a pas des pétitions contre le gouverneur Muyej, son départ de la province n’a rien avoir avec l’assemblée provinciale. Nous sommes là, nous partirons en vacances, nous allons revenir et il n’y aura pas des motions ».

Avec un ton ferme, il a tenu à mettre en garde les tireurs des ficelles qui alimentent le feu dans les réseaux sociaux et dans les chaînes locales en accusant l’assemblée de traîtrise envers le gouverneur Muyej.

« Celui qui osera encore se jouer de l’Assemblée provinciale en accusant de comploter contre le gouverneur, sera arrêté et traduit en justice. Sa voix ou ses écrits seront transmis au parquet qui mènera des enquêtes jusqu’à le retracer. Vous êtes donc prévenus » a-t-il conclu.

Notons par ailleurs que les tensions politiques au Lualaba sont loin de prendre fin. Les couteaux sont tirés de tous les côtés, les attaques dans les réseaux sociaux et dans les chaînes locales sont devenues virales et peinent à finir malgré les appels au calme des uns et des autres.

Les camps Muyej vs Fifi Masuka s’accusent et se diabolisent mutuellement. Pendant ce temps, le gouverneur Muyej reste retenu à Kinshasa et en province Fifi Masuka ouvre des nouveaux chantiers et tient à redorer l’image de la province pilote.

Kent ILUNGA
Bosolo

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici