Au moins quatorze personnes sont mortes mercredi dans l’éboulement d’une mine artisanale d’or à Kampene dans le territoire de Pangi au Maniema, a annoncé Steve Mbikayi, le Ministre des Actions humanitaires et solidarité nationale.

“Éboulement ce mercredi 02/10/2019 à la cité minière de Kampene, située à 180 km au sud de Kindu ! Bilan provisoire : 14 morts, 3 blessés graves hospitalisés. Les recherches continuent”, écrit le ministre.

Un acteur de la société civile, Justin Kyanga Asumani, a avancé un bilan provisoire de “15 corps qu’on a sortis du sol, dont deux femmes”.

Le drame est survenu aux environs de 14H00 dans cette mine d’or où travaillent “des dizaines de personnes, dont des enfants et des femmes enceintes”, selon M. Kyanga.

En RDC, les accidents dans les mines exploitées par des “creuseurs” artisanaux sont fréquents et souvent très meurtriers, mais largement sous-documentés compte tenu des endroits extrêmement enclavés où ils se produisent.

Les creuseurs artisanaux travaillent dans des conditions difficiles, sans respect des normes de sécurité. Ils vendent ensuite leur minerai à des comptoirs qui les revendent à de grosses entreprises étrangères.

Mercredi, M. Kyanga a dénoncé “l’absence de surveillance par les services publics de l’État et leur inactivité” dans la mine de la cité de Kampene, en exploitation depuis une dizaine d’année.

Belga

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici