Écoutez cet article

Le Président de la République, Félix Tshisekedi, a présidée ce lundi 1er août, à la Cité de l’UA, une réunion d’évaluation du plan de rentrait de la Monusco. Plusieurs autorités ont pris part à cette séance de travail, notamment : les présidents des deux chambres du parlement, le premier ministre ainsi que les membres de la commission spéciale du gouvernement déléguée dans le Nord Kivu, le porte-parole du gouvernement Patrick Muyaya. Elle intervient dans un contexte de crise consécutive aux manifestations contre la monusco et aux incidents tragiques survenus au poste frontière de Kasindi.

Au cours de ces entretiens, les populations ont formulé une demande claire : celle de voir partir de la RDC la Monusco,
rapporte le compte rendu du porte parole du gouvernement.

« De ce qui précède, le gouvernement a été instruit de diligenter une réunion avec la Monusco en vue de réévaluer le plan de son retrait convenu en vertu de la résolution 2556 du Conseil de Sécurité. »

Et d’ajouter : « Pendant la réunion, le président de la république a aussi fait part de son entretien ce jour avec le SG de l’ONU qui lui a exprimé ses vives condoléances après les incidents graves survenus à la frontière entre la RDC et l’Ouganda. »

« Le Président de la république lui a aussi fait part de sa totale désapprobation du comportement des casques bleus à la base de ces incidents et de la nécessité de s’assurer que les coupables soient sévèrement sanctionnés.

Rappelons que plusieurs manifestations ont été organisées à travers la province du Nord-Kivu, pour exiger le départ de la MONUSCO, accusée d’inefficacité face aux tueries de civils. Le bilan de ces manifestations, selon le gouvernement congolais, fait état de 15 morts et 61 blessés. Le mercredi 27 juillet dernier, Quatre autres manifestants sont morts électrocutés dans la ville d’Uvira pendant qu’ils manifestaient devant le quartier général de la MONUSCO dans cette deuxième ville du Sud-Kivu pour exiger le départ de la force onusienne. Ce dimanche 31 juillet, un autre incident grave s’est produit à Kasindi, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda ; des militaires de la brigade d’intervention de la force Monusco de retour de congé, ont ouvert le feu au poste frontalier pour des raisons inexpliquées et forcé le passage. Cet incident grave a causé des pertes en vies humaines et des blessés graves.

24sur24

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici