Ecoutez cet article

Martin Fayulu et son parti, l’Engagement citoyen pour le développement (Ecidé) ont applaudi, hier mardi 24 mai, la réaction des Forces armées de la RDC face à l’incursion des rebelles du M23 à une vingtaine de kilomètres de la ville de Goma, dans la province du Nord-Kivu.

L’opposant Martin Fayulu a informé la base de l’Ecidé de la situation sécuritaire dans cette partie de la République. Pour ce parti politique, « il s’agit bien du Rwanda qui a attaqué la position des FARDC. Il ne s’agit pas du M23, contrairement à ce que certains veulent nous faire comprendre ».

FÉLIX TSHISEKEDI POINTÉ D’UN DOIGT ACCUSATEUR

Jean-Baptiste Kasekwa a pointé d’un doigt accusateur le régime de Kinshasa « qui a peur de citer le Rwanda dans l’insécurité dans l’Est« .

Dans la tribune de son parti et devant un parterre de membres de la formation politique dirigée par Martin Fayulu, Jean-Baptiste Kasekwa a dénoncé le silence de Félix Tshisekedi. Se fiant aux données lui fournies par la société civile de Goma, il a affirmé tout au haut qu’il s’agit du Rwanda qui agresse la RDC.

L’orateur a expliqué qu’à plusieurs reprises le Rwanda a attaqué la RDC et dernièrement ses forces sont entrées dans six territoires congolais. Il a estimé que si effectivement les bombes des FARDC ont atteint le Rwanda, Paul Kagame devrait se référer aux institutions établies pour des enquêtes.

« L’attaque d’aujourd’hui veut dire que le Rwanda veut créer un couloir pour Madison loin de ses frontières. De là, ils diront qu’il s’agit d’une rébellion congolaise », a dit Jean-Baptiste Kasekwa.

Face à cette situation d’insécurité dans l’Est, ce cadre de l’Ecidé a demandé aux Congolais de se tenir debout. « Il faut apporter notre soutien aux FARDC, prendre le courage de dénoncer ouvertement l’agression du Rwanda pendant que ce pseudo M23 est encore dans les frontières entre la RDC et le Rwanda et dénoncer la trahison du pouvoir en place à Kinshasa ».

RÔLE DE LA MONUSCO ET LA DGM

Pour sa part, le secrétaire général à la jeunesse de l’Ecidé Serge Welo s’est interrogé, sur les vrais rôles de la Mission de l’Organisation des Nations Unies pour la stabilisation en RD Congo (Monusco), de la Direction générale de migration (DGM)…dans l’insécurité que connaissent les provinces du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri.

Le questionnement de ce membre du parti de Martin Fayulu s’est inscrit dans le cadre d’une journée de réflexion organisée au siège de ce parti politique sur boulevard Triomphal à Kasa-Vubu.

Pour Serge Welo, il s’agit d’identifier les acteurs impliqués dans la crise dans la partie Est de la RDC. Est-ce que la Monusco serait impliquée ? Et la DGM, l’est-t-elle aussi? « La problématique de l’Est est multi dimensionnelle. Les groupes armés, c’est vrai qu’ils font mal, mais ne sont qu’une partie de puzzle », a-t-il commenté.

Le secrétaire général à la jeunesse de l’Ecidé est d’avis qu’ « il faut parler avec tous ces acteurs séparément et analyser les raisons des uns et des autres pour proposer des stratégies alternatives ».

« Lorsque vous allez en mission parlementaire, êtes-vous accompagné des experts? C’est un problème technique. Quels sont les outils d’évaluation à votre portée ? », s’est-il demandé s’adressant au député Jean-Baptiste Kasekwa.

Serge Welo pense que la RDC est un pays convoité. Il a, dans cette perspective, posé la question de savoir si l’exhumation du Rapport Mapping telle que souhaitée par Dr Mukwege intéresse les principales victimes des affres de la guerre que sont les populations de cette partie de la République.

Sur radiookapi.net, on peut lire ceci: « Les Forces armées de la RDC ont réussi à repousser, mardi 24 mai, l’avancée des rebelles du M23 dans les groupements de Kibumba et Buhumba, dans le territoire de Nyiragongo (Nord-Kivu).

Ces rebelles ont en effet attaqué entre 2h45′ et 3 heures du matin la position des FARDC située sur la colline Nyundo, à moins d’un kilomètre de la route Goma-Rutshuru.

Certains habitants de Kibumba parlent d’une « attaque de l’armée rwandaise« . D’autres en revanche disent qu’il s’agit des » rebelles du M23 » qui tentent de revenir après leur défaite sur les collines Runyoni et Tchanzu reconquises, le lundi 23 mai par l’armée congolaise ».

Rachidi MABANDU
Forum des as

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici