Écoutez cet article

La RDC a besoin « d’un président fort, un président qui rassure, un président qui la protège des tentatives de la mettre en pièces. Je suis prêt ! », lance, fortement ovationné, Martin Fayulu, à l’issue des assises du deuxième Congrès de l’ECIDé tenu à Kisangani dans la province de la Tshopo.

Désigné candidat président de la République pour les prochaines élections, il rassure que « je ne suis candidat ni pour moi ni pour ma famille. Je suis candidat pour offrir à notre peuple une vraie perspective de construction d’un État tourné vers la paix, la stabilité, le développement et un avenir prospère ».

Mettre fin à la crise de légitimité

« La crise de légitimité, les agressions répétées contre notre pays par le Rwanda et l’Ouganda, l’échec évident de l’état de siège en Ituri et au Nord-Kivu, la déstabilisation des provinces de Haut-Uele, Bas-Uele et de Tanganyika affaiblissent l’État, annihilent son autorité et nous exposent à la merci des groupes de pression de tous genres », estime Martin Fayulu.

Sur TOP CONGO FM, Devos Kitoko, avait prévenu que « l’ECIDé a un champion, un candidat président de la République. Tout allié, d’où qu’il viendra, doit savoir que l’ECIDé a son candidat. Pas question de le négocier ».

Pour lui, « ceux qui viendront doivent être derrière le commandant du peuple (Martin Fayulu) pour qu’il puisse recouvrer la victoire du peuple qui a été volée » parce qu’il se considère toujours comme un président « élu ».

Top Congo

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici