Écoutez cet article

Martin Fayulu ne voit pas d’un bon oeil les travaux des consultations en cours entre la délégation de la RDC et les groupes armés du Nord-Kivu, Sud-Kivu et de l’Ituri.

« On ne peut pas continuer à faire la même chose et espérer des résultats différents », fait-il remarquer Fayulu.

D’après lui, la RDC a besoin d’une armée nationale républicaine, bien entraînée, bien équipée, et dissuasive à la taille du pays. Pas une mosaïque brassée de groupes rebelles à la solde d’Etats étrangers.

Et d’ajouter : « La menace contre notre pays est immense. Nous demandons aux gouvernements des pays voisins d’entamer des discussions avec les rebelles de leurs pays qu’ils ont repoussés en RDC afin qu’ils regagnent leurs pays respectifs. « 

Par ailleurs, Martin Fayulu pense que « Les « consultations » de Nairobi sur la situation sécuritaire de l’Est de la RDC sont une diversion. On veut une fois de plus infiltrer les institutions de la République, notamment l’armée, pour asseoir la domination indirecte des parrains des forces négatives comme le M23. »

Il sied de noter que ces consultations se déroulent sous le leadership du Président Kenyan, Uhuru Kenyatta.

Opinion-Info

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici