Ecoutez cet article

Elle aura été longue. Mais, la moisson très faible. Au finish, à l’issue de ce rencontre tripartite ‘’Katumbi – Bemba-Tshisekedi’’, les violons ne seraient pas accordés, le mercredi 13 janvier jusqu’aux petites heures du matin. Et, selon des sources mieux éclairées, ni le Mouvement de Libération du Congo, ni Ensemble pour la République ne sauraient embarquer dans le navire du gouvernement de l’Union sacrée de la Nation. Bien plus, les deux ténors de ces deux partis politiques, craignant pour eux-mêmes et pour leur avenir politique, refusent de se mouiller les vestes dans cette barque donnant l’impression de prendre de l’eau dans ses ailes avant même que le go n’ait été donné. Aux dernières nouvelles, même si ceci n’est pas encore confirmé de source officielle, ce sont les pro-FCC, venus massivement à l’Union sacrée, qui pourront, une fois de plus, prendre le perchoir de l’Assemblée nationale. L’on annonce, par ailleurs, que Modeste Bahati, revêtu de sa casquette d’Informateur, pourrait, si tout va bien, s’expliquer aujourd’hui sur ses axiomes méthodologiques devant lui permettre d’identifier la nouvelle majorité parlementaire.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici