Écoutez cet article

Fini, le congolais sans parti politique, depuis son départ du PPRD, qui pondait des réflexions économiques prisées dans les milieux économiques et d’affaires du pays et du monde.

L’ancien Premier ministre Matata Ponyo est désormais chef d’un parti politique dénommé « Leadership et Gouvernance pour le Développement » (LGD).

Retenez bien ce nom car, rien ne se fera désormais sur le plan politique en RDC, notamment lors des élections générales de 2023 sans cette jeune formation politique dont la sortie officielle est prévue le 3 mai prochain à Kinshasa.

S’inspirant du modèle des anciens Présidents, Sud-Africain Nelson Mandela, américain Barack Obama, Brésilien Lula ou encore de l’icône de la lutte contre le racisme aux Etats-Unis, Martin Luther King, ce parti politique s’annonce comme une école d’excellence, promotrice des intelligences révolutionnaires.

Le statut de meilleur ancien Premier ministre de l’histoire de la République Démocratique du Congo plaidant sa cause, son initiateur est déjà considéré comme un probable candidat à l’élection présidentielle de 2023.

Même si son entourage ne veut rien laisser fuiter sur le sujet, l’annonce du lancement imminent de son parti politique tue tout suspens.

Vers des millions d’adhésions

A Kinshasa et dans les provinces, les reporters d’alternance.cd font état d’une mobilisation touts azimuts de la population en général et de la jeunesse en particulier, pour s’informer sur le tout nouveau-né dans la sphère politique congolaise.

Ce, car « l’homme à la cravate rouge » incarne la culture de la bonne gouvernance et du leadership de qualité, une denrée rare dans la classe politique congolaise.

Pas donc étonnant que des millions de personnes puissent adhérer en toute liberté au parti politique initié par l’ancien Premier ministre, qui a dirigé l’un des gouvernements les plus solidaires et les plus disciplinés que la RDC ait connus.

Des chiffres qui crédibilisent Matata

De là jusqu’à propulser Matata Ponyo à la tête du pays au cas où il déciderait d’être candidat à la prochaine élection présidentielle ? En tout cas, les chiffres du bilan de sa gestion en tant que Premier ministre font de lui un présidentiable de qualité.

Notez, à titre illustratif, que c’est durant le mandat de Matata Ponyo à la Primature, que la RDC avait réalisé des prouesses économiques records et historiques : le PIB le plus haut, 481,52$; le meilleur taux d’inflation avec 1,4% et une moyenne de taux de croissance de 8%.

Pour ceux qui n’aiment pas les chiffres, il suffit de regarder l’immeuble du gouvernement dit « immeuble intelligent », la société TRANSCO, la compagnie nationale d’aviation Congo Airways ou encore de considérer les résultats des projets à impacts durables tels que ceux de construction de 1000 écoles, de réhabilitation des hôpitaux…la bancarisation et la diversification de l’économie pour se rendre compte que la bonne gouvernance n’est pas qu’un slogan pour l’actuel Sénateur du Maniema.

RD44
Alternance

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici