Soixante ans après les indépendances, l’Afrique produit aujourd’hui 2% de la production mondiale et moins de 7 % du commerce mondial. La RDC est parmi les pays les plus reculés de l’Afrique. Ce qui traduit plus de 60 ans de mauvaise gouvernance publique, avait affirmé récemment, le Premier ministre honoraire congolais, Augustin Matata Ponyo, au cours d’une deuxième séance académique devant ses collègues sénateurs.

Pour permettre aux pays africains et à la RDC de décoller, comme la Chine et les Etats-Unis, le sénateur Matata Ponyo avait plaidé pour un leadership fort et une gouvernance de qualité. « Au moment de son accession à l’indépendance, la RDC avait une économie aussi forte que certains pays développés aujourd’hui à travers le monde. 60 ans après son indépendance, le pays ne fait que régresser au point d’être parmi les plus pauvres du monde », s’était indigné l’homme à la célèbre cravate rouge.

Cette régression de la RD Congo, qui selon Augustin Matata, est similaire à celle de plusieurs autres pays africains, met en cause le leadership et la gouvernance africains depuis 60 ans. A l’en croire, sans un leadership fort et une gouvernance de qualité, la RD Congo continuera à régresser même après 200 ans d’indépendance, comme c’est le cas au Liberia.

« POINT D’EMERGENCE SANS BINOME LEADERSHIP ET GOUVERNANCE »

Dans une interview à Radio Okapi au mois de juin dernier, Augustin Matata Ponyo avait insisté sur la relation entre le leadership et la gouvernance. D’après lui, « Le binôme leadership – gouvernance constitue la clé magique du progrès d’une nation. Si la RDC veut se développer ou émerger, elle ne peut pas se passer du binôme leadership et gouvernance », avait-il dit.

RO/FDA
Forum des as

3 COMMENTAIRES

  1. bonjour . Matata ponyo ne peu pas dire ca parce qu.il fait parti des gens qui ont gouverne notre cher pays pendant plus des 5 ans comme premier ministre . depuis l’époque de Mobutu jusqu’aujourd’hui il reste le seul premier ministre avoir occupe le poste pendant plus de 4 ans.et il veut donner le conseil qu’est ce qu’il fait l autoroute la plus cher du monde vous aller le paye un jour. le sanguinaire

  2. bonjour . Matata ponyo ne peu pas dire ca parce qu.il fait parti des gens qui ont gouverne notre cher pays pendant plus des 5 ans comme premier ministre . depuis l’époque de Mobutu jusqu’aujourd’hui il reste le seul premier ministre avoir occupe le poste pendant plus de 4 ans.et il veut donner le conseil qu’est ce qu’il fait l autoroute la plus cher du monde vous aller le paye un jour. les les sangs des peulpes congolais crient . un voleur comme lui .ou sont les millions des dollars qu’il a touche pour le projet d ‘agriculture( BUKANGALODIO ) vous ça veut quoi c’est la fin.

  3. L’UDPS OMNIPOTENTE
    L’image que les Congolais se font de l’UDPS est comparable à l’attitude d’un enfant de deux ans au regard de ses parents. A un tel âge, l’enfant a toujours pensé que ses parents sont capables de tout. Dans le cas de l’espèce, Mobutu, les Ngbandi, l’Eglise catholique et les Bangala ont pillé la RDC à tour de rôle, trois décennies pour le MPR et des siècles pour les calotins. Les Congolais trouvent normal de tels abus. Joseph Kabila a orchestré la mort de plus de douze millions des Congolais et le viol des milliers des femmes sans toutefois compter le blanchissement des deniers publiques. Les Congolais l’acceptent facilement y compris les personnes abusées. A la grande surprise du monde, les Congolais veulent que l’UDPS opère des miracles en transformant la RDC en un paradis terrestre en un clin d’œil. Il est ridicule que des personne comme Mata Mponyo et Muzito disqualifiées de la course présidentielle pour détournement des fonds publiques se permettent de porter des critiques déraisonnables vis-à-vis de ceux qui se battent corps et âme pour délivrer la RDC de l’actuelle situation critique. Quant à Emmanuel Ramazani Shardary, je lui prierai tout simplement d’attendre patiemment de la part de la CPI son sort et celui du Rwandais qu’il a adoré aveuglement. Que Jean-Pierre Bemba n’oublie pas que les voies démocratiques en faveurs desquelles il milite présentement ont valu la persécution d’Etienne Tshisekedi pendant le règne des Ngbandi dont il fait partie intégrante.

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici