Le gouvernement annonce que sur instruction du chef de l’Etat, une enquête sera diligentée à la Régie des Voies Aériennes (RVA). L’enquête va porter sur la « mégestion et l’incapacité » de cette entreprise de payer ses agents qui se plaignent de plus en plus alors que la RVA a des moyens suffisants.

« Le Chef de l’Etat a indiqué aux membres du Conseil qu’il reçoit de plus en plus des plaintes sur la situation intenable au sein de cette entreprise qui dénoncent notamment la mégestion et l’incapacité de la direction générale de cette société à garantir le paiement des salaires des agents, alors que les indicateurs de l’entreprise sont encourageants. », dit le compte-rendu du conseil des ministres présidés mardi par Félix Tshisekedi.

Le rapport « circonstancié » de cette enquête judiciaire sera présenté au chef de l’Etat par le Vice-Premier Ministre, Ministre de la Justice et Garde des sceaux avant la prochaine réunion du Conseil des Ministres.

La direction générale de la RVA dirigée par Abdallah Bilenge, a informé la délégation syndicale son “incapacité à garantir” les salaires du mois d’avril 2020. En réaction, l’Intersyndicale, saisi par la délégation syndicale a désapprouvé cette décision de la direction générale de la RVA et lui tient “seul responsable” de cette prise de position qui ne l’engage ni de près ni de loin.

Parmi raisons des indicateurs « encourageants » de la santé de la RVA dont parle le gouvernement, il y a notamment la perception de la Redevance de Développement des Infrastructures Aéroportuaires (IDEF), appelée « GO-PASS » dont le tarif est fixé à 50,00 $ US par passager embarquant sur un vol international ; 10,00 $ US par passager embarquant sur un vol national.

Lire aussi: Vital Kamerhe doit démissionner (Lamuka)

Actualite.cd

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici