Ecoutez cet article

Le parti politique cher à Jean-Pierre Bemba fait l’essentiel depuis qu’il a adhéré officiellement à l’Union Sacrée, vision du Président Félix Tshisekedi pour insuffler une nouvelle dynamique politique après l’échec de la coalition FCC-CACH.

Le président national Jean-Pierre Bemba Gombo aurait tout fait pour ne pas se déroger du soutien déclaré à Félix Tshisekedi. Très souvent, il en est venu à se brouiller avec plusieurs cadres de son parti au nom de ses intérêts politiques et ceux de l’Union Sacrée, estime-t-il. La ligne du parti est de stricte observance, il ne s’empêche pas de rappeler énergétiquement à l’ordre des députés du MLC, qui entreprendraient une action parlementaire nuisible à ses intérêts.

Une source du parti qui a requis l’anonymat estime en toute humilité que J.P Bemba «n’a pas changé». Il est prêt à tout foutre en l’air pour ses intérêts. Et d’ici 2023, Bemba serait le plus grand perdant. La plupart de ses hommes vont plier bagages pour rejoindre un autre mouvement politique où la liberté d’agir, d’expression ne sera pas un faux précepte contrairement au MLC où règne désormais l’absence totale de vision.

«Le Président National du Mouvement de Libération du Congo, le camarade Jean-Pierre Bemba a toujours suivi de près la situation calamiteuse des populations de l’Équateur et travaille dans le silence avec patience pour aplanir cette montagne. Pour agir et apporter le changement qu’il veut pour l’intérêt de la population, aujourd’hui plus qu’au temps de Plutarque Chéronée, «la patience a beaucoup plus de pouvoir que la force», a indiqué le Secrétaire National du MLC chargé des Relations avec les Associations, Partis et Regroupements Politiques et Communicateur du Parti en réaction à la démission de Wina Lokondo, qui était jusque-là coordinateur du Bureau d’études.

Lorsqu’on scrute les propos de Dongo Yemo Mobutu on se rend tout de suite compte de la passivité et largesse du MLC à cautionner les agissements de nouveaux partenaires au pouvoir.

«Lorsque la population de l’Équateur a donné au MLC la majorité aux législatives provinciales en 2006, notre action politique et sociale a jeté les jalons pour l’émergence de cette province. Et le Mouvement de Libération du Congo auquel nous appartenons a un ambitieux programme pour le développement de notre pays et de nos provinces », se défend Dongo Yemo Mobutu, qui rappelle tout de même que « dans ce ciel sombre que navigue notre parti, « la patience est le pire de tous les maux, car elle prolonge la peine de l’homme », disait Friedrich Nietzsche.

Le Secrétaire National du MLC chargé des Relations avec les Associations, Partis et Regroupements Politiques et Communicateur du Parti termine son message sur une note d’espoir.

« Mais puisque le MLC a dit : Avec Dieu nous vaincrons; avec la patience, les nuages se dissipent, le ciel s’éclaircit et le soleil réapparaît pour le peuple. Avec le soutien et la détermination du peuple de l’Équateur, le soleil réapparaîtra et victorieux traversera la ligne de l’Équateur. Jean-Pierre Bemba Gombo en sa qualité de leader et solidaire aux populations de l’Équateur a appris qu’il faut attendre la tempête et les vagues se calmer avant de traverser des eaux tumultueuses», croît-il fermement.

Au-delà de cette croix et bannière que porte le leader du MLC, une certaine opinion relativise ses choix, sa vision au mieux son plan. L’ancien Vice-président de Transition 1+4 (2003-2006), pourrait toujours jouer un coup de maître et sait bien à quoi s’attendre.

Gaba
Objectif-Infos

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici