Ecoutez cet article

L’élection du nouveau bureau de la Chambre haute du parlement a eu lieu mardi 2 mars 2021. L’ancien informateur et Autorité morale de l’Alliance des Forces Démocratiques du Congo et Alliés (AFDC-A), le Professeur Bahati Lukwebo, candidat unique, a, sans surprise, ni suspense, succédé au Sénateur Alexis Thambwe Mwamba au perchoir.

Avec 89 voix sur les 98 votants, les saintes mains de l’Union Sacrée de la Nation ont, sans rebondissement ni crainte, procédé à la cérémonie de béatification de l’ancien ministre de l’économie, après un travail musclé, visant le déboulonnement ainsi que le renversement de l’ancienne majorité, dans les deux Chambres du Parlement, autrefois détenue par Kabila à travers son Front Commun du Congo. Qui pouvait croire à ce coup du génie ? Bahati, l’un des acteurs clés de l’Union sacrée de la Nation, au regard des enjeux politiques de l’heure, son Regroupement politique de l’AFDC-A aura certainement une part non négligeable du gâteau au sein de l’Union sacrée de la Nation, compte tenu de ses élus nationaux.

Il y a lieu de rappeler que l’élection de Bahati Lukwebo au perchoir de la Chambre haute du parlement coïncide avec la clôture des consultations en vue de la formation du prochain Gouvernement par le Premier Ministre Sama Lukonde. Après la coalition, vient à présent l’Union Sacrée de la Nation dont les actions, à en croire les propos du Président de la République Félix Tshisekedi, auront pour bénéficiaire immédiat, le Peuple congolais. Les nouveaux animateurs des institutions de la RDC ont l’occasion de redonner l’espoir d’un lendemain radieux. Les doigts des observateurs restent, cependant, croisés pour voir se concrétiser les attentes des congolaises et congolais dans le fameux leitmotiv « Le peuple d’abord ! »

Gloire Mfemfere
La prospérité

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici