Ecoutez cet article

Moïse Katumbi a pris possession vendredi 25 septembre de son entreprise Mining Company Katanga (MCK), à la suite de l’exécution de la décision du tribunal de grande instance de Lubumbashi et du tribunal de commerce de Kolwezi dans une affaire l’opposant à l’homme d’affaires Pascal Beveraggi, propriétaire de NB Mining. L’ex-gouverneur du Katanga se dit heureux de récupérer son patrimoine après une saga judiciaire, qui a duré plusieurs mois. Pour sa part, Pascal Beveraggi promet de se prononcer dans les heures qui suivent.

D’après le collectif des avocats de Moïse Katumbi, l’exécution de ce jour consistait à déloger l’entreprise NB Mining appartenant à Pascal Beveragi des installations de Mining Company Katanga, une société spécialisée dans la logistique des entreprises minières.

Les agents de NB Mining ont donc été mis dehors, à la suite de la décision de justice rendue par le tribunal de grandes instances de Lubumbashi et du tribunal de de commerce de Kolwezi dans le Lualaba.

Moïse Katumbi salue cette décision de justice. Mais, il dit s’interroger par quelle magie celui qui fut son employé a pu devenir propriétaire de cette entreprise, au moment où il était en exil.

Ses avocats indiquent que la décision du délogement avait été rendue publique depuis le mois de janvier et son exécution était retardée par l’avènement de la pandémie de Coronavirus

Le malheur des uns faisant le bonheur des autres, les anciens agents de MCK qui avaient perdu leurs emplois à l’avènement de NB Mining, sont ravis du dénouement de cette affaire qui aura duré plusieurs années et espèrent retrouver leurs postes de travail.

Contactée par Radio Okapi au sujet de cette affaire, la partie Pascal Beveraggi a promis de « se prononcer dans les heures qui suivent. »

Lire aussi: Affaire MCK : Moïse Katumbi cherche désormais à reprendre ses affaires dans les mines(S’ouvre dans un nouvel onglet)

Radio Okapi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici