Ne Muanda Nsemi est sorti, ce lundi, des Cliniques universitaires de Kinshasa. Le leader du Mouvement Politico-mystico-religieux Bundu Dia Mayala rentre libre à son domicile.

“Maintenant que ma tension s’est stabilisée, on est venu me prendre pour m’amener chez moi”, rassure Ne Muanda Nsemi.

Pris en charge au Centre neuro psychopathologique (CNPP) où il a été établi, après examens, qu’il souffrait “de trouble mental”, Ne Muanda Nsemi “remercie sincèrement (les médecins pour) votre professionnalisme et votre abnégation (et promet que) je serai votre porte-parole partout où je serai pour vous défendre”.

Il révèle s’être rendu compte que “vous travaillez très bien, mais dans des conditions très défectueuses”.

Maison réhabilitée et conditions réunies

“Sur ordre du Chef de l’Etat, sa maison est réhabilitée et les conditions sont réunies”, estime Joseph Olenghankoy.

Remerciant le Chef de l’Etat, le président du CNSA dit être “impressionné par l’amour que le corps médical ont pour (Ne Muanda Nsemi). Je remercie aussi les unités de la Police qui se réunies pour protéger ce grand homme”.

Ce qui est sûr, “il est fatigué. On doit le ramener chez lui. Sa famille a besoin de lui”.

Arrêté à l’issue d’une opération de la Police ayant occasionné morts d’hommes à son domicile le 23 avril dernier, Ne Muanda Nsemi était poursuivi pour “rébellion, atteinte à la sûreté de l’État et incitation à la haine tribale” avant que le diagnostic médical atteste qu’il était atteint “de trouble mental”.

Top Congo

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici