Ecoutez cet article

C’est officiel. Après avoir été jugé en flagrance à la prison centrale de Kasapa à Lumbubashi, le Pasteur Daniel Ngoyi Mulunda accusé des propos sécessionnistes et discours d’incitation à la haine tribale, est enfin condamné ce mercredi à 3 ans de prison ferme.

Son collectif d’avocats déplore les irrégularités constatées dans ce progrès dans donner les moindres détails.

L’ancien président de la Commission Electorale Nationale Indépendante (CENI), Daniel Ngoy Mulunda, a été arrêté le lundi 18 janvier 2021 dans sa résidence à Lubumbashi, chef-lieu de la province du Haut-Katanga, sur ordre du responsable de l’Agence nationale de renseignement de la province du Haut-Katanga.

Dans son discours à l’occasion du 20ème anniversaire de l’ancien chef d’État congolais Laurent-Désiré Kabila, le pasteur Ngoy Mulunda avait dénoncé des « dérives dictatoriales » et « le manque de respect aux élus « . C’était en présence de la notabilité Katangaise, de compagnons de Laurent-Désiré Kabila, ainsi que d’autres acteurs politiques dont Emmanuel Ramazani Shadary, secrétaire permanent du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie( PPRD).

24h

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici