Ecoutez cet article

Le chef du gouvernement, Bruno Tshibala s’est dit heureux que sa promesse soit accomplie pour le rapatriement et l’inhumation à Kinshasa de son compagnon de lutte, Étienne Tshisekedi, a annoncé lundi 23 avril Théo Fele, le porte-parole de l’Udps Tshibala.

Depuis le 23 mai 2017, l’ancien bras-droit d’Etienne Tshisekedi s’était engagé pour offrir des obsèques dignes à son mentor. Théo Fele rappelle même que c’est Bruno Tshibala qui avait relancé le dossier des funérailles d’Etienne Tshisekedi et permis la rédaction du communiqué passant pour un début de signature entre les officiels et la famille biologique.

Pour faire avancer le dossier, l’actuel premier ministre avait affrété un avion qui était parti chercher à Ilebo, Monseigneur Gérard Mulumba, le petit frère d’Etienne Tshisekedi.

En décembre 2017, Fele indique que c’est toujours lui Tshibala qui avait encore relancé le dossier en réunissant à la primature l’ancien vice-premier ministre de l’Intérieur, Ramazani Shadary, le gouverneur de la ville de Kinshasa, André Kimbuta et tous les autres responsables concernés par le dossier des obsèques du sphinx de Limete.

Après discussion, il avait été convenu que le dossier devrait être relancé début 2018. Chose faite aujourd’hui. Il concrétise l’implication de tous. Pour Théo Fele, organiser des obsèques grandioses pour Étienne Tshisekedi, c’est la part du contrat et des engagements pris par Bruno Tshibala.

Il affirme que devant l’assemblée nationale, le chef du gouvernement avait promis des funérailles à la hauteur de la personnalité d’Étienne Tshisekedi. Au congrès de son parti et même lors de son passage au journal de la télévision francophone TV 5, il avait martelé sur sa même promesse.

Bruno Tshibala se félicite de l’aboutissement heureux de ce dossier qu’il considère comme un pari réussi pour lui. Mais cependant, Théo Fele met en garde contre toute récupération politique des funérailles de l’illustre disparu.

Alphonse Muderwa

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici