Écoutez cet article

En République Démocratique du Congo, l’escroquerie politique fait partie des traits communs de ceux qui prétendent gérer la cité. Lorsque Olivier Kamitatu, directeur de cabinet de Moïse Katumbi et dont la trajectoire politique laisse à désirer, s’érige en donneur de leçons en crachant sur les dirigeants actuels à l’instar de son maître à penser Katumbi, cela s’apparente ni moins ni plus à une escroquerie politique, constate un analyste.

L’opinion se souviendra que peu après son entrée au gouvernement, le parti de Moïse Katumbi joue depuis, au jeu de cache- cache, ne soufflant ni chaud ni froid. Tout en étant dedans, Katumbi et ses lieutenants ont entrepris de cracher sur le gouvernement sans pourtant le quitter. Bouche pleine, Ensemble pour la République croit bon de dénigrer la mangeoire. Un comportement vilain et propre aux prostitués politiques, fait remarquer l’analyste.

Katumbi et ses lieutenants veulent rouler les congolais dans la farine, dit-il. Se nourrir des insectes pour donner l’impression d’être blanc comme neige alors que de l’intérieur l’on sent mauvais. Une attitude retrouvée dans les adeptes de Diogène le fondateur du cynisme.
Qu’il soit dit une fois pour toutes, le peuple considéré éternel naïf a atteint un certain niveau de maturité qui « lui permet de débusquer les affameurs de la taille de Kamitatu Olivier ».

Zamenga Odimbale
Actu7

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici