« C’est le coup que tu ne vois pas venir qui te met chaos ». Le président de la République, Félix Tshisekedi a coiffé au poteau ses partenaires au pouvoir, le Front Commun pour le Congo. Le chef de l’État a signé une série d’ordonnance portant sur des nouvelles mises en place au sein de l’armée et de la magistrature.

Dans la forme, rien à reprocher à ces ordonnances. Mais dans la manière, Félix Tshisekedi a donné un sacré unpercut à ses partenaires. Les ordonnances sont tombées comme une pluie. Toutes n’ont pas porté la signature du Premier Ministre, Ministre Sylvestre Ilunga Ilunkamba. À la place, c’est Vice-Premier qui a signé.

Pour l’heure, impossible de savoir le mobile de cette série d’ordonnance signée alors que Sylvestre Ilunga (FCC) est en déplacement à Lubumbashi.

Dans l’armée, le ministre de la défense, Aimé Ngoie, obédiences FCC, accompagne le chef du gouvernement dans la partie sud-est du pays. À son absence, c’est le vice-ministre Mutombo Kambinga (UDPS) qui a été chargé de l’exécution de ces ordonnances.

Dans le secteur de la magistrature, la démission du Vice-premier Ministre, Ministre de la Justice Célestin Tunda Yakasende a été entériné par le président de la République. Son le vice-ministre de la justice, Justin Takahishe (UDPS) a été chargé de l’exécution de ces ordonnances. Le coup est fatal, le chef de l’État impose son pouvoir sous la barbe de ses partenaires avec qui ils sont en coalition.

Actu Rdc

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici