Ecoutez cet article

Il serait naïf, voire aberrant, de croire et de soutenir le contraire. La grande problématique du FCC ancienne formule n’a jamais été son autorité morale ni son organisation, mais certaines têtes considérées comme des opportunistes. De la patate chaude transférée à l’union bon appétit.

La bonne nouvelle dans ce qui arrive à la plate-forme de Joseph KABILA, c’est de réunir en notre sein une nouvelle dynamique, marquée par l’engagement et la conviction de ceux qui sont disposés à mener un combat dont la victoire est assurée.

Cette nouvelle donne change aussi notre conception des choses. Qui osera encore dire que le PPRD ne trahira jamais ou que les nouveaux venus dans la famille ne resteront pas?

J’avoue avoir beaucoup de respects envers ceux qui ont fait l’opposition pendant plusieurs années et qui, au FCC, n’ont fait que quelques mois au gouvernement, mais ont résisté à la vague des départs enregistrés dans notre famille politique, pendant que certains PPRD ont traversé. Cette seule raison suffit pour comprendre que l’avenir doit se construire avec une nouvelle vision.

La chance du FCC, c’est l’échec de l’actuel régime

C’est ma première fois de vivre dans un régime où les membres projettent de repousser la date des élections au début du mandat. Preuve d’un échec annoncé de leur gouvernance. Mais l’erreur dans une telle stratégie, c’est de penser que l’avenir de ce pays se construira avec leur seule volonté. Le pouvoir, à notre temps et à notre époque, NE peut se gagner sans élections organisées à bonne date. Aucun glissement ne saurait-être envisagé, quand on bloque soi-même le processus électoral. Nenn, nul ne peut se prévaloir de sa propre turpitude.

Le FCC se revigore en se filtrant, l’union bon appétit ramasse la partie indésirable du FCC.

Papy TAMBA
Communicateur du FCC

La prospérité

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici