Ecoutez cet article

La RDC ne se considère pas encore en guerre contre le Rwanda, mais elle s’attèle à défendre valablement son territoire dans ses frontières internationalement reconnues et héritées de la colonisation, s’est brillamment défendu le ministre Patrick Muyaya, très sollicité du reste par des milliers d’auditeurs de RFI et puis très cognant dans le « Journal d’Afrique » sur France 24.

« Nous, on considère que nous ne sommes pas en guerre, mais nous défendons notre territoire parce que nous ne sommes pas belliqueux. Nous n’avons pas traversé nos frontières et commencer à poser des problèmes », a insisté l’homme d’Etat congolais. Patrick Muyaya a rappelé les différents crimes de guerre et crimes contre l’humanité causés par les troupes rwandaises sur le territoire congolais. Il a souligné avec pincement au cœur les cas des enfants tués et des écoles bombardées par l’armée rwandaise : « Je dois rappeler ici que les bombardements rwandais ont tué des enfants de 6-7 ans, des écoles ont été touchées. Des milliers de femmes ne sont plus dans leurs logis, parce que ça fait 25 ans que ça dure. C’est anormal et tout ça doit s’arrêter. Nous étions pourtant dans un processus qui nous avait donné une vue sur la fin de toutes ces questions de l’insécurité. Notre adhésion à la communauté de l’Afrique de l’Est le 8 avril avait ouvert cette brèche. Nous étions déjà à table en train de discuter de ces questions avec tous les pays voisins. C’est tout à fait incompréhensible de voir que le Rwanda puisse retourner sur la réthorique et sur le terrain de la guerre, sous prétexte qu’il y a des bombes qui sont tombées chez eux pour envahir la République démocratique du Congo. C’est bien dommage », a-t-il détaillé.

Non aux troupes rwandaises dans la force régionale, les Congolais sont traumatisés par le Rwanda

« Totalement, non », a martelé le ministre qui soutient que l’opinion congolaise est traumatisée par l’attitude revancharde du Rwanda depuis 25 ans. « Nous disons non parce que le Rwanda pose problème. Vous savez que nous avons une opinion publique qui est traumatisée par l’attitude du Rwanda. Je vous ai parlé de ces 25 dernières années. Nous ne pouvons pas faire le choix d’accepter encore les troupes rwandaises qui soutiennent des groupes terroristes que nous, nous ne cautionnons pas. Il est hors de question que le Rwanda fasse partie de cette force, en tout cas, pas celle qui sera déployée en République démocratique du Congo. C’est exclu », a tranché de manière catégorique le le brillant Patrick Muyaya.

Revenant sur le dernier conclave qui s’est tenu à Nairobi et les discussions qui s’en sont suivies, il a fait observer que la RDC espère que très vite, le désarmement ou le retrait des troupes rwandaises, le retrait du soutien au M23 des localités occupées injustement aujourd’hui, sera obtenu.

Jeanric Umande
Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici