Écoutez cet article

Le porte-parole du gouvernement congolais est monté lundi au créneau pour fustiger « les informations mensongères » diffusées par quelques médias à la recherche de scoop, alléguant sans preuves que les autorités congolaises ont sollicité l’intervention des militaires ougandais et qu’ils seraient sur le sol congolais.

D’un ton ferme, Patrick Muyaya entouré de porte-paroles de l’armée et de la police, a rappelé que les troupes ougandaises n’ont pas été invitées en RDC. Cependant, a-t-il reconnu, « Il y a des contacts étroits de collaboration dans le cadre de renseignements entre les services de sécurité de deux pays. « Le président de la République a été élu sur base de son projet de ramener la paix dans l’Est du pays. Et dans ce cadre là, nous travaillons pour consolider la paix. Nos armées travaillent ensemble depuis plusieurs années dans le cadre de la mutualisation des renseignements. Des officiers ougandais viennent régulièrement à Beni et les Congolais vont aussi en Ouganda ». « Si demain ou après demain, on a besoin des troupes ougandaises, on le dira. Nous faisons les choses en toute transparence ». Mais déjà, la commission Défense et sécurité de l’Assemblée nationale, « les élus du Nord-Kivu ont recommandé l’intervention des militaires ougandais mais le gouvernement n’a fait aucune demande dans ce sens. Les choses doivent être claires », a-t-il martelé.

Par ailleurs, le ministre des Médias a souligné l’embellie des relations de coopération entre les deux Etats. Après un passif lourd, le temps est venu pour faire la paix. « Les relations ont suffisamment évolué et je ne vois pas d’inconvénient que de tels mécanismes de mutualisation de renseignements se pérennisent de lors que la nature de la menace est la même partout ».

Dans la région de l’Afrique centrale et des grands lacs, il y a un besoin urgent de ramener la paix. Tout récemment, le président Félix Tshisekedi était en Ouganda. Un jour après, le président Museveni est venu en RDC. « Les axes de développement se consolident et on y travaille. La route d’intérêt commun qui partira de Kasindi, Beni, Butembo jusqu’à Goma est en chantier ». « Et donc parler de la présence de l’armée ougandaise en RDC est purement fausse », a insisté le ministre de la Communication et médias.

De son côté, le général Richard Kasongo, le porte-parole des FARDC a expliqué qu’en 2007, les deux armées congolaise et ougandaise avaient collaboré pour neutraliser la LRA. « …il y avait des mécanismes de collaboration qui ont permis de mettre fin à la barbarie de Joseph Koni et sa bande ». Et juste après, dit-il, les opérations Sokola 1 ont été menées par les FARDC elles-mêmes. « Nous sommes arrivés jusqu’à Madina, le Q.G des Adf et Jamil Mikulu et ses hommes ont détalé. Nous avons chassé l’ADF à Mwalika, Mayangose. Nous n’avons rien à cacher. Pourquoi les radios périphériques et les réseaux sociaux vous rabattent les oreilles avec des faussetés. Nous allons mutualiser les efforts pour cibler et décapiter les Adf. L’ennemi est en déroute parce que les opérations sont tellement menées de manière professionnelle que les gens ne veulent pas lire les cartes ».

Ouragan

SOMBA,TEKA Ofele

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici