Ecoutez cet article

L’initiateur de la plainte contre le secrétaire général de l’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS), maître Grâce Tshiunza a fait savoir dans une déclaration faite ce mercredi 4 août, que la confrontation aura lieu dans 3 jours.

Pour maître Tshiunza, coordonnateur de la Dynamique impunité zéro, la procédure sera respectée. Et demande à tous de faire confiance en la justice.

« Affaire Augustin Kabuya, la procédure pénale sera respectée, une confrontation est prévue dans 72h, faisons toujours confiance à la justice de l’État de droit, car il s’agit de port des armes », a-t-il déclaré.

Et de rappeler que nous sommes dans un processus d’appliquer l’État de droit.

« Rien de triomphalisme dans tout ça. L’État de droit est devant une hypothèse compliquée », a indiqué cet activiste des droits de l’homme.

Un autre défenseur des droits humains, maître Jean-Claude Katende, a fait montre sa joie après l’audition à la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, du secrétaire général du parti présidentiel, UDPS.

« L’audition de Augustin Kabuya de l’UDPS par le Procureur est une bonne nouvelle. Nous restons attentif à la suite de la procédure avec espoir que la justice se montrera indépendante et efficace », s’est exprimé le président de l’Association africaine de défense des droits de l’homme (ASADHO).

Rappelons que Augustin Kabuya est traduit en justice après la diffusion d’une vidéos sur les réseaux sociaux où il promet de distribuer les armes aux militants de l’UDPS, pour défendre le pouvoir. Grâce Tshiunza a saisi le Procureur général près la Cour d’appel de Kinshasa/Matete, pour incitation à la rébellion.

KB
Media Congo Press

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici