Ecoutez cet article

Plusieurs opposants séjournent dans le chef – lieu de la province du Haut – Katanga pour mobiliser contre l’usage de la machine à voter lors des élections prévues le 23 décembre dans le pays.

La secrétaire générale du mouvement de libération du Congo (MLC) Eve Bazaiba , le coordonateur de la dynamique de l’Opposition Martin Fayulu , Jacquemin Shabani pour le compte de l’UDPS, Christophe Lutundula ,José Endundo et Delly Sessanga de “Ensemble pour le changement”, séjournent dans la ville de Lubumbashi depuis vendredi.

“L’opposition Congolaise n’est pas constituée des hors la loi,nous sommes à Lubumbashi pour dire au peuple Congolais qu’il n’est nullement question d’utiliser la machine à voter lors des élections du 23 décembre prochain. Nous disons oui aux élections ,mais les élections crédibles pas une parodie d’élections ,c’est à dire sans machine à voter ,sans fichier électoral corrompu. La machine à voter n’est pas reconnue ,elle est interdite par la loi électorale dans son article 237 dit que le vote électronique est interdit pour les élections prochaines”, a déclaré à actualite.cd Martin Fayulu, également candidat à la présidentielle.

Ces opposants prévoyaient de faire passer ce message lors du meeting qui était prévu samedi 13 Octobre , mais qui a unilatéralement ,été reporté sine die par les autorités pour des “raisons sécuritaires” et “d’harmonisation” avec les organisateurs , selon la note de Laurianne Mwewa Kalombo, maire intérimaire de Lubumbashi.

Dans la délégation venue de Kinshasa, se trouvait l’ancien premier ministre Adolphe Muzito qui est rentré dans la capitale samedi soir.

La délégation prévoit une rencontre avec les militants de l’Opposition ce dimanche à Lubumbashi à la résidence d’Antoine – Gabriel Kyungu Wakumwanza , structurellement spacieuse, pour sensibiliser contre l’usage de la machine à voter et faire la restitution de la journée de samedi.

La polémique autour de la machine à voter enfle dans le pays à mois de 70 jours des élections. Cette polémique s’est imposée samedi lors du match RDC – Zimbambwe au stade des Martyrs à Kinshasa.

Des milliers des supporters, essentiellement hostiles au régime en place, scandaient des slogans contre ces outils de fabrication sud- coréenne.

Ecran tactile sur lequel les électeurs devront valider ses choix ; la machine à voter dispose d’une imprimante des bulletins de vote à plier et glisser dans l’urne.

José Mukendi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici