Ecoutez cet article

Le Mouvement Lumumbiste Progressiste (MLP) ne souhaite pas un duel à la tête de l’alliance FCC (Front commun pour le Congo) et CACH (Cap pour le changement) pour diriger le pays.

Franck Diongo, président national du MLP récemment libéré de la prison de Makala motive :

« Il convient de préciser ces deux regroupements différents de par leur mécanisme fonctionnel. Car en effet, la coalition sous-entend, une alliance momentanée formée dans le but de défendre les intérêts communs. Dans ce cas, elle ne peut y avoir qu’une seule autorité ou chef de fil qui donne l’impulsion », a expliqué Franck Diongo au cours d’un point de presse ce mardi à Kinshasa.

Diongo indique que seul le président de la république Félix Tshisekedi doit guider l’alliance FCC-CACH.

« Dans le cas d’espèce, nous estimons pour notre part, que l’alliance formée entre le CACH et le FCC, n’a en principe qu’un seul chef de fil ou autorité qui s’appelle Félix Tshisekedi, le seul ayant le pouvoir de définir et de conduire avec son premier ministre, la politique de la nation, l’option de la cohabitation ayant été écartée par les principales parties prenantes à ladite alliance », a-t-il ajouté.

Le FCC et le CACH sont actuellement en discussion pour la formation du gouvernement qui tard à vernir depuis bientôt trois mois. Le premier ministre doit provenir du FCC qui détient une majorité parlementaire.

Auguy Mudiayi

DiaspoRDC TV

LAISSER UNE RÉPONSE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
Veuillez entrer votre nom ici